Baptiste Serin : « Je lui ait dit deux ou trois trucs : ‘Semi, j’attends désormais de toi que tu joues à Bordeaux de la même façon !' »