Yves Appriou : « Ils sont prenables. Ils vont jouer le quart de finale la semaine d’après. Il faudrait y croire. Il faut y aller et se préparer pour »