Pierre Austruy : « Ils sont arrivés à 6 heures et ont passé la matinée à faire cuire le cochon sous terre, et à préparer des plats traditionnels »