Baptiste Serin : « Je le vivrais très mal de partir sans une qualification »