Marco Tauleigne : “Toutes les commotions que j’ai faites, c’est la faute à pas de chance”

 

Bien qu’il ait déjà connu plusieurs commotions cérébrales, notre 3ème ligne, Marco Tauleigne, ne compte pas pour autant changer sa façon de jouer, comme il l’explique à Sud-Ouest : “Je ne vais pas changer de style de jeu par rapport à ça. Toutes les commotions que j’ai faites, c’est la faute à pas de chance. À Castres, j’ai fait un tête contre tête avec Vadim Cobilas sur un même plaquage et Vadim, c’est un caillou ! La deuxième, c’est contre les All Blacks où le mec me plaque au menton, c’est pas de chance non plus. Et la troisième, sur un double plaquage, je prends le coude de Jean-Baptiste Dubié dans le visage et comme j’étais fragile suite aux deux premières commotions, ça m’a sonné“.