Thierry Paiva : “Je les croisais sans savoir que quelques années plus tard je serais parmi eux. J’avais des cœurs dans les yeux”

 

Interrogé par Sud-Ouest, notre pilier gauche, Thierry Paiva, est revenu sur ses jeunes années où il allait au Stade André Moga après les cours, pour renvoyer les ballons aux joueurs de l’équipe première qui s’entraînaient : « Je venais à Moga à l’avance après les cours le mercredi, je traînais par là, je restais derrière les poteaux pour leur renvoyer les ballons. Je les croisais sans savoir que quelques années plus tard je serais parmi eux. J’avais des cœurs dans les yeux. Je regardais très souvent Jeff Poirot. Je l’ai beaucoup suivi et je m’en suis beaucoup inspiré. C’était un pilier mobile, il faisait un travail énorme. À ses débuts, il avait du mal en mêlée, comme moi. De le voir les régler au fur et à mesure, je me suis dit que c’était possible. Ça a été une source de motivation ».