Raphaël Ibanez : “Je vais être au cœur de leur système. J’y vais avec une grande envie, mais très humblement”

 

Alors qu’il va occuper un poste d’entraîneur assistant dans une équipe néo-zélandaise, notre ancien manager, Raphaël Ibanez, revient, pour l’Equipe, sur la démarche qu’il a eu depuis son départ de l’UBB, pour développer sa vision de manager : “J’étais parti afin de mieux comprendre les méthodologies d’entraînement à l’étranger. J’avais vraiment besoin de cette matière après la fin de l’histoire à Bordeaux. J’étais allé en visite au Munster, au Leinster, puis avec l’équipe nationale du pays de Galles et enfin deux semaines auprès de provinces néo-zélandaises (Wellington et Waikato). Je ne me suis pas trop trompé car, depuis, le Leinster est devenu champion d’Europe et les Gallois viennent de faire le Grand Chelem (amusé) ! C’était top, hyper instructif, mais la grande différence avec aujourd’hui, c’est que cette fois je serai acteur. Je vais coacher là-bas à plein temps. J’ai beaucoup échangé avec le head coach de Thames Valley, Matt Bartleet, – que je n’ai pas encore rencontré physiquement – et on est convaincus qu’on a beaucoup d’idées à partager […] J’espère une grande aventure rugbystique et culturelle. Parce que les deux aspects sont fortement liés là-bas. D’autant plus que j’y vais pour coacher au maximum : un accord a également été passé avec la province de Counties Manukau, une autre équipe basée au sud d’Auckland, pour que je vienne régulièrement faire des sessions chez eux. Voilà, c’est très ouvert. Je compte optimiser mon temps là-bas. Ce sera un rugby d’hiver (saisons inversées par rapport à la France), mais peu importe. Je vais être au cœur de leur système. J’y vais avec une grande envie, mais très humblement […] Je pars le 4 juillet. Je reviendrai le 27 octobre, à la fin du Championnat […] Je ne vois pas plus loin que cette expérience en Nouvelle-Zélande. Et c’est déjà à l’autre bout de la planète ».