Patrick Arlettaz : “Les 20 premières minutes, c’était à la limite de la honte quand même”

©PHOTOPQR/L’INDEPENDANT/MAXPPP

 

Interrogé au micro d’ARL, Patrick Arlettaz, l’entraîneur de Perpignan, est revenu sur le début de match raté par ses joueurs, ce samedi après-midi : “On leur a posé des difficultés, jusqu’à les pousser à tenter des pénalités. Je prends ça pour une marque de respect, que l’on ne méritait pas les 20 premières minutes, et qu’ils ne nous ont pas donné pendant les 20 premières minutes d’ailleurs. Ce qui est normal. Il ne faut plus que ça se reproduise. Perdre contre meilleurs, ce n’est pas trop un souci même si ça fait mal. Mais les 20 premières minutes, c’était à la limite de la honte quand même. Je veux bien perdre contre plus forts, contre meilleurs, contre plus rapides, c’est acceptable. Les 20 premières minutes m’ont laissé un petit goût amer. Les garçons ont ensuite fait 60 minutes pour que je sois un peu moins en colère à la fin du match et pour que eux se sentent un peu moins merdeux et un peu plus propres“.