Laurent Marti : “Si j’avais été à sa place, je n’aurais pas proposé de référendum”

 

Interrogé par l’Equipe, sur le choix de Bernard Laporte, le président de la FFR, de faire un référendum sur le choix du nouveau sélectionneur, notre président, Laurent Marti, confie qu’il n’aurait pas forcément fait le même choix : « Je ne sais pas s’il a eu raison, j’ai dû mal à saisir si c’était pertinent ou pas. Quand tu es président, comme en club, tu es là pour trancher, même si tu t’entoures d’avis et que tu n’es pas seul. C’est difficile de juger quand tu n’es pas aux affaires car tu ne disposes pas de tous les paramètres, mais si j’avais été à sa place, je n’aurais pas proposé de référendum ».