Guy Accoceberry : “Bien sûr qu’il faut du mental, mais je pense que c’est surtout un manque de tactique, de cohésion offensive”

 

Présent dans le studio de Radio CHU, pour l’émission Sports Inside, l’ancien demi de mêlée du CABBG, Guy Accoceberry, est revenu sur la défaite concédée par l’UBB pour la dernière de la saison au Stade Chaban Delmas contre le Stade Toulousain, il y a maintenant 10 jours : “Il y a un problème mental, mais pas que ça. Ce match m’a fait penser énormément au premier match du Tournoi entre la France et le Pays de Galles. On a les mêmes configurations de matchs, avec une première mi-temps, où les équipes qui sont censées être moins bonnes, l’UBB ou l’équipe de France, font une bonne première mi-temps face à un adversaire qui lui n’est pas descendu du bus. Ca engendre une première mi-temps positive avec un score assez large, encore plus pour l’UBB contre Toulouse, à la mi-temps. En seconde mi-temps, en général, la meilleure équipe réagi parce que les coachs ont remis les choses en place dans le vestiaire et ils reviennent avec de vraies intentions et se remettent à leur niveau. Souvent sur ce type de match, il suffit de remarquer une fois en seconde mi-temps pour vraiment créer une grosse différence et que même si l’autre équipe est meilleure, elle ne revienne pas. Que ce soit l’équipe de France ou l’UBB, ils n’ont pas su le faire, tout simplement parce que ce sont deux équipes qui n’ont pas de fond de jeu sur le plan offensif. Ils ne font que défendre dans ces moments-là et arrivent quand même à récupérer quelques ballons, mais au lieu de les jouer et de tenter comme ils l’ont fait en première mi-temps, ils les rendent de suite à l’adversaire parce qu’ils sont perdus. L’adversaire bien sur se nourrit de ses ballons, relance, rejoue, et puis c’est l’avalanche, on en prend 1, 2, 3 et les meilleurs gagnent à l’arrivée. Bien sûr qu’il faut du mental, mais je pense que c’est surtout un manque de tactique, de cohésion offensive. Défensivement, ils ne se sortent pas et sont là, mais ça ne suffit plus […] Le Pays de Galles ou Toulouse, ce sont deux équipes en pleine dynamique de victoires. La confiance, c’est quelque chose d’important. Les deux équipes ont opérés des changements, le Pays de Galles a fait rentrer Gareth Anscombe, leur numéro 10 titulaire, qui n’avait pas commencé le match mais qui l’avait transformé et la rentrée de Sébastien Bezy à la mêlée à Toulouse, a été aussi prépondérante“.