Laurent Marti : “Je n’ai pas les moyens d’être un président-propriétaire, l’enjeu est trop important pour moi”

 

Interrogé dans les colonnes du Midi Olympique, le président de l’UBB, Laurent Marti, est revenu sur les raisons qui le poussent à chercher de nouveaux actionnaires pour le rejoindre à l’UBB : “Même si nous avions été en excédent, j’aurais pris la décision d’ouvrir le capital. Je ne peux pas lutter avec les présidents propriétaires qui ont plus de moyens que moi où les clubs adossés à de grandes entreprises comme Castres ou Clermont. Nous devons faire partie des clubs à actionnariat multiple, comme il en existe tant : La Rochelle, Pau, Toulouse… Même Toulon s’est diversifié. Je n’ai pas les moyens d’être un président-propriétaire, l’enjeu est trop important pour moi. Nous avons quand même le meilleur public de France, une formation magnifique, deuxième meilleur centre de formation du Top 14, un beau stade, un club de partenaires qui cartonne. Il n’y a qu’un truc qui cloche. Ce club ne peut plus reposer sur mes épaules“.