Christophe Urios : “J’ai le sentiment qu’il faut peu de choses pour que ça décolle mais ce peu de choses peut s’avérer parfois difficile à trouver”

 

Lors d’un face à face organisé avec des lecteurs de Sud-Ouest, notre manager, Christophe Urios, a livré son avis sur les forces et les faiblesses actuelles de notre club de l’UBB : “Je vois beaucoup de points forts. C’est un club jeune, de grande ville, capable de drainer du monde, avec des structures incroyables. Je trouve que c’est une région rugby, avec pas mal de clubs de Fédérale autour. Ce sont des atouts importants. Ce qu’on a besoin d’améliorer, ce n’est pas un scoop, c’est de gagner. Je sens beaucoup de frustration. J’ai bien compris que l’année dernière, il y avait une identité de jeu qui ne correspondait pas trop aux joueurs et au public, il faut le prendre en compte. Mais je trouve que l’UBB progresse chaque année, tant en termes de structures que de groupe qui est homogène. Les forces sont là. J’ai le sentiment qu’il faut peu de choses pour que ça décolle mais ce peu de choses peut s’avérer parfois difficile à trouver“.