Julien Laïrle : “Il faut que cette dimension humaine, on la laisse de côté. Trop d’émotions peut nous faire déjouer”

 

Interrogé au micro d’ARL, notre entraîneur des avants, Julien Laïrle, est revenu sur la nécessité de mettre de côté la dimension émotionnel du retour de Christophe Urios et Frédéric Charrier à Castres, avant le match de ce samedi : « C’est compliqué. Peut-être que pour les anciens castrais il y a une certaine dimension humaine, forcément, quand on revient dans un club où on a passé 4 ans et que l’on a été Champion de France. Maintenant ce n’est pas le discours aujourd’hui. Ce n’est pas l’état d’esprit du groupe. Il faut que cette dimension humaine, on la laisse de côté. Trop d’émotions peut nous faire déjouer. Il faudra faire un match sérieux, propre, appliqué. On aura beaucoup plus de temps difficiles, sous pression à gérer que ce que l’on a connu sur les deux premiers matchs. Ce trop plein d’émotions, peut nous perturber plus qu’autre chose. Il faut garder de la distance par rapport au contexte et surtout se placer avec un état d’esprit sérieux, appliqué, beaucoup de recul et de précision dans notre jeu. C’est pour ça que l’on se concentre beaucoup sur nous depuis lundi avant tout ».