Jérôme Prévot : « Les Bordelais ont été un petit peu servi par la météo, mais je pense qu’ils étaient sincèrement beaucoup plus forts, rugbystiquement parlant »