Christophe Urios : « En seconde mi-temps, on l’a davantage ciblé parce qu’il a été fragile ce 15. Il a tombé beaucoup de ballons »