Christophe Urios : « Il faut que nos avants soient forts évidemment, qu’on soit capables de tenir le ballon, de mettre de la vitesse au jeu »