Laurent Marti : « J’ai connu, ici à l’UBB, une utilisation des datas à outrance. Christophe s’en sert évidemment, mais ce n’est pas ça qui conduit son entraînement »