Laurent Marti : « La solidarité qu’on peut espérer dans ce cas-là, ce serait que les partenaires, les abonnés, ne demandent pas le remboursement »