Kitshoff bientôt avec les Springboks ?

Notre jeune pilier gauche sud-africain Steven Kitshoff réalise de solides prestations sous le maillot de l’UBB depuis son arrivée au club fin octobre, comme en témoignent ses trois apparitions dans l’équipe type de la semaine du Midi Olympique et ses deux apparitions dans celle de Rugbyrama. Steven ayant déjà figuré dans le groupe élargi pour la préparation de la Coupe du Monde mais n’ayant pas été retenu dans le groupe final par Heyneke Mayer, le moment semble opportun pour se poser la question d’une possible sélection de notre pilier gauche sous le maillot sud-africain dans un proche futur. En effet, ces derniers temps il y a eu plusieurs changements autour de la sélection sud-africaine qui pourraient jouer pour ou contre son appel sous le maillot des Springboks.

 

Tout d’abord la Fédération Sud-Africaine dans le but de ne plus voir ses jeunes joueurs expatriés finir sous le maillot de sélections étrangères (comme Bernard le Roux, Rory Kockott, Scott Spedding, CJ Stander, WP Nel, Josh Strauss ou Brad Barritt) a procédé à un changement réglementaire important. En effet, toutes les fédérations ont une “second best team” enregistrée auprès de World Rugby. La Fédération Sud-Africaine a décidé de changer la sienne en remplaçant les Blitzbokke (la sélection nationale de Rugby à VII) par les Baby Boks (l’équipe nationale des -20 ans). Cette décision est rétroactive et rend donc tous les joueurs ayant porté le maillot des Baby Boks depuis 2012, inéligibles avec une autre sélection que les Springboks. C’est donc le cas de Steven, champion du Monde U20 en 2012 mais aussi de joueurs comme Jacques du Plessis, Wiaan Liebenberg et Paul Willemse.

 

 

Allister Coetzee

 

 

Dans un second temps, un nouveau sélectionneur a enfin été nommé à la tête des Springboks pour remplacer Heyneke Meyer, parti après la Coupe du Monde. Il s’agit d’Allister Coetzee, qui n’est autre que l’ancien entraîneur des Stormers et donc celui qui a lancé Steven dans le grand bain du Super Rugby à tout juste 18 ans en 2011. A l’époque il avait fallu demander une autorisation à la Fédération, une autorisation parentale et une autorisation médicale pour que le jeune pilier soit autorisé à jouer. Il semble logique de penser qu’un nouveau sélectionneur, au moins lors de ses premiers matchs, soit tenté de s’appuyer sur des joueurs qu’il connait bien. C’est ce qu’avait fait Heyneke Meyer en appelant de nombreux Bulls à ses débuts. Lors de son départ des Stromers à la fin de la saison dernière, Allister Coetzee avait déclaré que Steven Kitshoff avait été “superbe comme pilier gauche” et avait enjoint son ancienne équipe de recruter un pilier gauche de haut niveau pour remplacer celui qui avait joué pas moins de 60 matchs de Super Rugby sous le maillot de la province du Cap et qui s’en allait rejoindre l’UBB.

 

Cependant deux points pourraient venir assombrir l’avenir de Steven Kitshoff sous le maillot des Springboks. Tout d’abord si les joueurs sud-africains qui évoluent à l’étranger restent éligibles pour l’année 2016, il est fort possible que cela change dès 2017, avec l’ouverture de la sélection nationale aux seuls joueurs qui disputent le Super Rugby (comme c’est le cas pour la Nouvelle-Zélande). Steven, sous contrat avec l’UBB jusqu’en 2017, serait donc obligé d’envisager un retour au pays pour pouvoir jouer sous le maillot vert et or.

 

 

Trevor Nyakane, Tendai Mtawarira

 

De plus, la SARU (Fédération Sud-Africaine de Rugby) subit de fortes pressions politiques et va donc obliger Coetzee à avoir, d’ici la Coupe du Monde 2019 au Japon, 50% de joueurs “non blancs” dont 60% de joueurs noirs africains dans sa sélection. S’il n’y a pas beaucoup de joueurs noirs de hauts niveaux chez les avants en Afrique du Sud, il y en a justement deux au poste de pilier gauche avec Trevor Nyakane et Tendai Mtawarira, qui étaient d’ailleurs tous les deux à la Coupe du Monde. Cela ne joue pas forcément en faveur de Steven Kitshoff qui devra encore plus prouver son mérite pour obtenir des sélections sous le maillot sud-africain.

 

Rien n’est donc gagné pour une prochaine sélection de notre jeune pilier gauche sous le maillot des Springboks mais nous devrions en savoir plus rapidement puisqu’ils affronteront trois fois l’Irlande en juin prochain et les Barbarians anglais, l’Angleterre, l’Italie et le Pays de Galles en novembre.

 

Source : Sport 24