Matthieu Jalibert : “C’est le staff qui nous a amené ça, cette capacité à ne pas aimer la défaite et toujours vouloir faire plus pour gagner ces money-time”

 

Interrogé au micro d’ARL, notre demi d’ouverture, Matthieu Jalibert, s’est confié sur les progrès montrés par l’UBB depuis la saison dernière : “Avant, quand je jouais avec Bordeaux, dans le money-time, on craquait et c’est nous qui perdions les matchs. J’ai l’impression que depuis l’année dernière, on arrive à aller chercher ces matchs au forceps, au mental. C’est une force pour l’équipe de rester soudés et de ne pas s’affoler dans les moments compliqués, que ce soit à 14, à 13, ou à 15. Rester focus sur ce que l’on a à faire, revenir à des choses simples du rugby, des avants dominateurs, la conquête, la défense, les lancements propres, du jeu au pied pour aller occuper. Quand je reregarde les matchs, j’ai l’impression que l’équipe ne s’affole jamais. Je pense que c’est une force de l’équipe. Je pense que c’est le staff qui nous a amené ça, cette capacité à ne pas aimer la défaite et toujours vouloir faire plus pour gagner ces money-time. Je ne sais pas si c’est un signe de maturité, mais j’ai l’impression que l’équipe grandi. Quand on veut grandir, avoir des objectifs, on voit la capacité à réagir dans des moments compliqués, dans ses matchs comme ça. On l’a prouvé face à une belle équipe d’Édimbourg, qui nous a mis en difficulté par moments, mais qu’on était capable de se resserrer, de ne pas encaisser de points, de faire le dos rond, laisser passer l’orage et revenir avec de nouvelles intentions“.