Serge Simon : “Ce n’est pas parfait, mais ça nous permet de sortir de la crise et d’avoir deux parties satisfaites par cet accord”

 

Interrogé par Le Figaro, le vice-président de la FFR, Serge Simon, s’est confié sur l’accord trouvé avec la LNR pour la prochaine fenêtre internationale : “On a fait ces compromis pour que les six matches soient honorés. Je voudrais au passage remercier le staff du XV de France qui a été force de proposition. C’était un chemin de crête difficile entre l’exigence de performance de l’équipe de France, qui est la vitrine et le moteur du rugby français, et la problématique des clubs. Limiter à trois feuilles de match revient finalement à en faire finalement une fenêtre d’automne classique pour les joueurs. Ce n’est pas parfait, mais ça nous permet de sortir de la crise et d’avoir deux parties satisfaites par cet accord. Maintenant, il faut retrouver cette étincelle qu’on a tous vu lors du dernier Tournoi. Il faut le finir de manière majestueuse, c’est-à-dire le gagner. Le XV de France est l’un des paramètres économiques de la crise du Covid. Il faut qu’il aille bien pour les clubs professionnels aillent bien“.