Les championnats ne devraient pas être gelés en cas d’arrêt de la compétition

 

Afin d’éviter l’éventualité d’une nouvelle saison sans champion et sans montée et descente entre les championnat, les présidents des 30 clubs professionnels étaient réunis ce mercredi autour du président de la LNR, Paul Goze, pour évoquer les différentes possibilités qui s’offriraient à eux. Si aucune décision n’aurait été prise, selon les informations du Midi Olympique, quant aux conditions d’attribution du titre de champion, il semble par contre qu’une solution se dégage pour l’établissement d’un classement. Si un minimum de 20 journées ne pouvaient pas être disputées, c’est un système de péréquation qui serait mis en place pour définir le classement. Par contre, si le nombre de 20 journées disputées étaient atteinte, le classement serait gravé dans le marbre au moment de l’arrêt de la compétition.

 

Une autre option, portée par notre président, Laurent Marti, consistait à additionner les points des deux saisons interrompues 2019-2020 et 2020-2021, pour déterminer les relégués, les promus et les qualifiés en Coupe d’Europe. Cette solution aurait obtenue, lors du vote, une voix de moins que le système de péréquation. Parmi les reproches qui lui auraient été fait, on trouve un défaut de lisibilité vis à vis du public, ou bien le fait que ce soit une option trop favorable à notre équipe, qui avait largement dominé la saison dernière.