Jefferson Poirot : “A la fin du match, il était presque en pleurs de nous avoir battu parce qu’il avait commencé l’aventure avec nous et qu’il est attaché au club”

 

Interrogé au micro d’ARL, notre pilier gauche et capitaine, Jefferson Poirot, s’est confié sur le cas de Semi Radradra, notre ancien trois-quarts centre, qui pour l’instant n’a pas pu jouer de match durant l’Autumn Nations Cup en raison d’une épidémie de Covid au sein de la sélection fidjienne, mais qui devrait pouvoir affronter la Géorgie en match de classement le week-end prochain : “Le joueur qu’il est je pense que je n’ai pas besoin de le décrire, on l’a vu ici tous les week-ends, on le voit tous les week-ends en Premiership et en Coupe d’Europe. C’est un joueur extraordinaire qui a toute la palette d’un joueur de rugby. Il est capable d’être puissant et de te rentrer dedans, de te faire un crochet au dernier moment, de passer avant ou après contact. Il sait un peu tout faire et c’est un des meilleurs joueurs au monde. En ce qui concerne l’homme, c’est quelqu’un de très attachant. J’ai vraiment en tête le séjour que l’on a eu à Bristol. Quand on est arrivé, il est venu à l’hôtel pour passer deux bonnes heures avec nous la veille du match. A la fin du match, il était presque en pleurs de nous avoir battu parce qu’il avait commencé l’aventure avec nous et qu’il est attaché au club. A la fin, au moment du discours de fin de match de Christophe Urios, il est venu dans le cercle avec nous. Ca montre le joueur et surtout l’homme que c’est“.