Christophe Urios : “C’est un finisseur. On ne le connaissait pas comme ça”

 

Interrogé au micro d’ARL, le manager de l’UBB, Christophe Urios, s’est confié sur son jeune trois-quarts centre, Yoram Moefana, qui devrait connaître sa première sélection contre l’Italie ce week-end : “Je ne vais pas rentre dans les choix de l’équipe de France, ce n’est pas mon problème. Je n’ai pas le droit de faire ça. Il a été sélectionné pour préparer le match, c’est une bonne chose pour lui. Il le mérite sur ce qu’il a montré, après est ce que c’est assez tôt, pas assez tôt, je ne suis pas capable de l’évaluer, même si j’ai mon idée. Il a fait 4 matchs avec nous et marqué 4 essais. C’est pas mal non ? C’est un joueur qui est fort dans les petits espaces, qui a beaucoup d’appuis, qui est capable de défier mais aussi de passer à côté des gonzes. Il est capable de jouer debout, c’est quelqu’un qui est fort au plaquage, très tonique, explosif, fort en l’air. Il a beaucoup de qualités. Après, il a effectivement une personnalité un peu introvertie. Il ne faut pas qu’il change. Il va évoluer avec le temps, il va murir, apprendre, mais c’est un bon joueur de rugby. Il a été très efficace avec nous dans un contexte et un environnement assez favorable. Mais quand ça ne l’étais pas comme à Castres où il rentre sur blessure, il a un ballon qui est super bien joué, mais il fallait le marquer l’essai qu’il marque. C’est un finisseur. On ne le connaissait pas comme ça. Je le connaissais plus capable de créer des choses au milieu du terrain, d’ouvrir des espaces par ses petits appuis, son raffut, son explosivité, mais de là à faire des courses longues comme ça, à marquer, franchir, être autant déterminé, je ne le sentais pas comme ça. Encore une fois c’est une belle leçon, notamment pour nos jeunes et ceux qui ne jouent pas beaucoup. Quand il y a une opportunité, il faut la prendre“.