Christophe Urios : “On avait ciblé ces trois matchs, au vu de ce qu’on avait fait sur les trois premiers, qui n’étaient pas bons”

 

Interrogé au micro d’ARL, notre manager, Christophe Urios, a dressé un bilan du groupe de trois déplacements de l’UBB : “C’est les trois qui étaient importants. On avait ciblé ces trois matchs, au vu de ce qu’on avait fait sur les trois premiers, qui n’étaient pas bons. On avait vraiment ciblés ces trois matchs. On était sorti d’un match à Castres où on avait fait un très gros match. Les Castrais étaient possédés ce jour là. Ce n’était pas ceux d’hier, je ne sais pas pourquoi d’ailleurs. On a réussi à s’en sortir. C’est pareil à Castres on doit gagner bien avant. On mène 25-15, il ne doit pas y avoir de match. Mais ça fait partie des choses comme ça. On a été déçus de notre match contre le Stade Français. On a tout fait à moitié. C’est pour ça que j’ai parlé de conviction […] On montait fort en défense mais on plaquait doucement, on portait les ballons doucement, mais on avançait fort. Aujourd’hui, c’était important d’avoir des convictions. C’était la thématique de la semaine d’avoir des convictions et des vrais mecs. Aujourd’hui on a eu des vrais mecs. On aurait perdu, j’aurais eu le même discours. Le résultat c’est la conséquence de plein de choses. Parfois il y a de la réussite, parfois ça sourit comme aujourd’hui, mais aujourd’hui j’ai vu des vrais mecs, parce que c’était dur“.