Lombard : “L’économie du Top 14 se suffit à elle même”

 

lombard

 

 

Lors de l’émission les Grandes Gueules du sport sur RMC, Thomas Lombard est revenu sur la récente arrivée au capital de l’UBB d’investisseurs hongkongais : “Avec la récente augmentation des droits télés, l’économie du Top 14 se suffit à elle même. On n’a pas forcément l’obligation d’aller chercher des investisseurs. Si on prend le cas de l’UBB et de Laurent Marti, qui est un président extrêmement dynamique, qui a beaucoup d’idées… On sent qu’aujourd’hui il est limité dans ses perspectives de développement parce que financièrement il n’a pas l’assise de certains de ses rivaux. On ne va pas les citer mais enfin Clermont, le Racing, le Stade Français se sont des clubs qui économiquement ont plus de puissance. Donc si lui il a l’ambition, et dieu sait s’il en a, d’aller concurrencer ces gens là, il est obligé d’aller chercher.

A cela Serge Simon a rajouté qu’il  “pense qu’il (Laurent Marti, ndlr) est pas pressé financièrement. Je pense que Laurent essaie de trouve des modèles. Ne pouvant pas s’appuyer sur un mécénat unique comme le font certains clubs, il essaie de développer une économie comme Toulon fait sa propre économie. Boudjellal le répète à l’envie, le RC Toulon serait le seul club qui génère son propre équilibre financier sans apport extérieur et je pense que Laurent Marti il est aussi dans cette démarche.”