Cameron Woki : “En cinq ans de club, je n’avais jamais ressenti un tel accueil”

 

Interrogé dans les colonnes de Midi Olympique, notre troisième ligne, Cameron Woki, s’est confié sur l’assurance montrée même quand le Stade Toulousain est repassé devant : “C’est vrai, il n’y a pas eu de panique. On sentait qu’on contrôlait ce match, ils ont du vivre pas mal de temps de jeu avant de marquer. Nous n’étions pas très inquiets. Il fallait juste se recentrer sur nous, resserrer quelques liens en défense et notre jeu allait se mettre ne place“.

 

Il est aussi revenu sur l’accueil du public à l’arrivée des joueurs au Stade Chaban Delmas : “En cinq ans de club, je n’avais jamais ressenti un tel accueil. Ca fait plaisir de voir un Chaban qui crie et qui soutient comme ça, surtout après la période du Covid. Nous sommes nourris de cette ferveur, de cette joie. Il y avait tous ces fumigènes à la sortie du bus. J’avais déjà vécu une atmosphère comparable lors du barrage contre Clermont, c’était assez extraordinaire mais je n’avais jamais vu la Place Johnston comme samedi soir“.