Louis Picamoles : “Depuis des années, ils ont un temps d’avance sur nous par rapport à ça”

 

Interrogé par Sud-Ouest, notre troisième ligne, Louis Picamoles, est revenu sur son expérience en Angleterre, du côté de Northampton : “J’ai appris qu’on est très différents avec les Anglais dans notre façon de fonctionner. C’était très enrichissant. L’intensité des entraînements m’a surpris. Tu es toujours à 100 %. Si tu n’y es pas, il vaut mieux rester en salle faire du cardio. Et là-bas, la perception de celui qui ne va pas sortir sur le terrain s’entraîner est différente, il n’y a pas de jugement. Ici, on se chambre, on dit que le mec se gère. Chez eux, ça n’existe pas car la triche n’existe pas. Et puis la prépa physique est très individualisée, les staffs sont hyper étoffés. Depuis des années, ils ont un temps d’avance sur nous par rapport à ça. On a rattrapé notre retard sur la prépa globale mais ils sont encore un peu en avance“.