Laurent Marti : “Christophe est plus prêt de sa fin de carrière que de son début, s’il se réengage, il voulait être sûr de le faire dans un club ambitieux et qui s’en donnerait les moyens”

 

Invité sur le plateau de TV7, pour l’émission Top Rugby, notre président, Laurent Marti, s’est confié sur les discussions avec le manager, Christophe Urios, en vue de sa prolongation : “Lors du premier rendez-vous, il m’a surtout demandé quelle était mon envie, mes ambitions pour ce club et quelles seraient les évolutions de ce club, ce qui me paraît tout à fait normal. Christophe est plus prêt de sa fin de carrière que de son début, s’il se réengage, il voulait être sûr de le faire dans un club ambitieux et qui s’en donnerait les moyens. Je l’ai rassuré là-dessus et je lui ait fait part des projets du club et je lui ai dit notamment, que la plus belle preuve de nos ambitions, c’était que l’on se mettrait au salary cap, même si on y est presque cette année déjà, de manière à assurer que l’on ait autant d’armes que nos concurrents […] On se dit les choses. Ce que j’ai beaucoup apprécié, c’est qu’entre la première réunion qui a eu lieu lors de la deuxième quinzaine de septembre, où on a parlé de l’avenir, jusqu’à la dernière que l’on avait faites il y a 8 jours, on a continué à bosser. Quand on se voyait toutes les semaines, on n’était pas toujours à parler de son cas, on en a parlé 4 fois, mais on a continué à bosser comme si l’avenir se ferait avec lui. J’ai beaucoup apprécié parce qu’il a joué le jeu. Ca me faisait me dire qu’il avait quand même envie de rester, mais je savais que ce n’était pas forcément une certitude […] Je suis soulagé parce qu’on se dit que l’on peut passer aux autres dossiers l’esprit tranquille“.