Christophe Urios : “Quand tu n’es pas du sérail, c’est difficile de faire sa place”

 

Interrogé par Sud-Ouest, le manager de l’UBB, Christophe Urios, est revenu sur sa recherche de reconnaissance : “Je me suis construit avec rien. Quand tu n’es pas du sérail, c’est difficile de faire sa place. Arsène Wenger disait : ‘Ce qui est important dans un club, au-delà des trophées, c’est de laisser une trace quand tu pars’. C’est ça qui rend fier un entraîneur. Je partage à 100 %. J’ai laissé une trace à Oyonnax, à Castres… Quand je partirai de l’UBB, je ne sais pas mais j’aurai été celui qui aura qualifié le club pour la première fois“.