Christophe Urios : “Quand je fais mon équipe, je commence toujours par le banc”

 

Interrogé par Midi Olympique, le manager de l’UBB, Christophe Urios, est revenu sur sa façon de constituer un groupe avant un match : “Quand je fais mon équipe, je commence toujours par le banc. C’est très important. Le rugby se joue à 23, c’est capital. Je prends l’exemple de nos deux derniers matchs : le banc utilisé à Biarritz, qu’on aurait pu qualifier de XXL n’a pas amené l’énergie nécessaire. Je ne dis pas que les joueurs n’ont pas été bons, nuance. A Brive, en revanche, la première ligne (Kaulashvili, Dweba, Tameifuna, ndlr) puis Thomas Jolmes et Alban Roussel ont amené une force, un caractère, une avancée, dans laquelle toute l’équipe s’est réfugiée. Oui, on se pose toujours la question de comment on va finir le match […] En Top 14, on peut faire revenir des joueurs déjà sortis. C’est un gros avantage, je le reconnais“.