Maxime Lucu : « Pour que Bordeaux grandisse, il faut que les grands joueurs sortent un peu du lot »

 

Interrogé au micro d’ARL, notre demi de mêlée, Maxime Lucu, est revenu sur le rôle des leaders dans l’équipe : « Il faut des leaders dans une équipe, les entraîneurs ne sont pas sur le terrain pendant les matchs. Ils sont là pour mettre en place une stratégie et les entraînements qu’il faut, mais sur le terrain, forcément qu’on est des grands garçons et que l’on doit prendre les responsabilités. C’est ce que l’on a décidé de faire et que l’on fait un peu plus de par la situation. On a un projet qui est sain et qui est clair. On met en place ce que l’on a préparé la semaine et on le respecte. Parfois ça marche et on est contents, parfois ça ne marche pas et on regarde un peu ce qui ne vas pas. Mais on respecte ce qui est mis en place et on essaie de prendre le leadership quand on est sur le terrain, mais c’est le rugby et il y a ça dans tous les clubs qu’il y ait des grands coachs ou non. A Bordeaux, si on veut avoir des résultats, il faut aussi que les joueurs prennent le leadership. Ca fait quelques années que l’on joue ensemble, que l’on fait des gros matchs, des grosses saisons, mais il manque ce petit truc pour passer un cap et ces gros matchs. C’est le rôle des leaders où lors de ces grands matchs, on n’a pas forcément été le plus performant possible. Dans des saisons comme ça, quand c’est dur, il faut prendre les devants et forcément se faire confiance pour prendre le leadership. Si on n’était pas là à prendre le dessus sur le terrain, on serait encore 11ème ou 12ème. On essaie de le faire de la meilleure des façons, parfois ça marche, parfois non comme à Gloucester, contre les Sharks, des moments où l’on a un peu failli. On essaie de corriger ce qui n’a pas fonctionné et derrière ça sourit face à La Rochelle et Montpellier. C’est l’histoire d’une saison. Pour que Bordeaux grandisse, il faut que les grands joueurs sortent un peu du lot« .