Azéma : “Ce match nous devons le gagner 32 – 19”

Franck Azema

 

 

Sur le site officiel de Clermont, Franck Azéma le manager de Clermont revient sur le match nul d’hier et plus particulièrement sur la prestation de l’arbitre M. Charabas. Il estime que son club a été désavantagé par l’arbitre de la rencontre et aurait du “gagner 32 – 19“. Voici des extraits de sa charge contre l’arbitre de la rencontre : “la copie rendu par l’arbitrage n’est pas au niveau sur toute la rencontre ! […] Il y a une faute énorme du seconde ligne adverse qui se relève de plaquage et saute en position de hors jeu sur le demi de mêlée pour tuer l’action alors que nous sommes à 5 mètres de la ligne. Il y a 3 arbitres sur le terrain personne ne voit cela ? Sur le ruck suivant ils interceptent et marquent … Nous aurions du marquer 3 points et nous en prenons 7… C’est inacceptable ! […] Je veux bien que les rucks n’aient pas été arbitrés durant toute la rencontre mais c’est comme si tu conduis sans trop faire attention et que tu vois un rocher de 4 mètres au milieu de la route : c’est immanquable !

Il reproche aussi à l’arbitre d’avoir fait appel sur cette action ainsi que sur un plaquage à retardement sur Fritz Lee alors qu’il avait fait appel à la vidéo auparavant sur d’autres actions qui le méritaient moins : “C’est impensable ! Il doit y avoir de la cohérence, pourquoi personne n’est capable de prendre ses responsabilités ?  Je crois que M. Charabas a géré sa fin de match en se disant « un match nul : ça me va bien ». Ce n’est pas ce qu’on lui demande ! Il n’a pas été bon, il a été dépassé par l’évènement, il n’y a qu’à voir sa dernière entrevue avec les capitaines pour s’en apercevoir […] Cela nous coûte 2 points car l’arbitrage n’était pas au niveau. On peut se tromper, mais il doit y avoir de la cohérence autant dans la prise de décision que dans les appels à la vidéo».

 

Pour des propos semblables sur le corps arbitral d’autres entraîneurs et dirigeants de clubs de Top 14 avaient pris de lourdes suspensions. Nous ne manqueront pas de suivre l’affaire pour voir ce qu’il advient du coach clermontois.