Les notes de nos internationaux contre l’Argentine pour Rugbyrama et l’Equipe

Baptiste Serin

 

Le Figaro/Sport 24 n’est pas le seul média où notre jeune demi de mêlée Baptiste Serin récolte la meilleure note après sa solide prestation contre l’Argentine. En effet, il récolte un 8/10 dans l’Equipe, qui rajoute : “Comment ne pas désormais considérer Serin comme le titulaire du poste de numéro 9 en équipe de France ? Chose sûre : aucun de ses concurrents à ce poste n’a réalisé, ces dernières années, deux prestations de rang comme celles qu’il vient d’aligner. Un peu gêné par les conditions pluvieuses au début, le Bordelais a pris ses aises après une chistera sous pression et la suite a été un festival. Outre ses 12 points, on retient une action : couverture sous un jeu au pied de Cubelli, arrêt de volée vite joué, et coup de pied de 80m, qui a failli être sa seconde passe décisive pour Bonneval. Le niveau des Pumas interroge mais Serin mérite d’être revu“. Rugbyrama lui accorde aussi un 8/10 et conclu que c’est “déjà un patron“.

 

Julien Le Devedec, récolte pour sa part un 7/10 de l’Equipe : “un peu moins visible que lors du premier match, mais toujours intéressant par son profil de 2ème ligne sauteur (1 contre) et passeur (3 passes au contact)“. Pour Rugbyrama c’est un 6/10, mais ils aimeraient “le revoir en Bleu“.

 

Loann Goujon, obtenir, quant à lui, un 6/10 dans l’Equipe, pour qui il a “alterné hier le très bon – une percée dans le couloir, un essai, un retour défensif important sur Isa – et le médiocre – faute bête dans un ruck, deux mauvaises passes“. Rugbyrama y voit “une confirmation” et lui accorde un 7/10.

 

Pour Jefferson Poirot c’est aussi un 7/10 pour Rugbyrama, qui voit là “son meilleur match en bleu“. L’Equipe lui accorde la même note et déclare : “Le Bordelais, qui aurait pu marquer sans un coup de poing dans le ballon de Cubelli, a correspondu sur ce match aux canons du pilier gauche moderne : bonne tenue de mêlée, et grande activité dans le jeu (7 plaquages, 5 ballons touchés, 1 franchissement)“.

 

Entré en cours de match, Julien Rey récolte un 6/10 dans l’Equipe et un 5/10 pour Rugbyrama, qui estime qu’en “une mi-temps, il n’a pas montré grand chose“.