Boudjellal revient sur la nouvelle convention LNR/FFR

mourad boudjellal

 

Interrogé sur la nouvelle convention qui lit la LNR et la FFR, Mourad Boudjellal, le président du club Toulonnais, revient sur la possibilité offert aux clubs qui ont des internationaux dans la liste Elite, de recruter un joker supplémentaire pour compenser cette absence : “Des clubs comme Toulouse, Bordeaux ou Toulon fonctionnent de la même manière : ils doivent tenir un budget et ne peuvent pas dépenser 200 000 ou 400 000 euros pour remplacer les internationaux protégés par la convention, simplement parce qu’on a rajouté 400 000 euros de Salary Cap. Ce n’est pas possible. Quand j’entends quelqu’un de la Ligue me dire qu’un international coûte 280 000 euros bruts, cela me fait peur. Il confond les charges salariales et patronales et ne connaît pas le prix du marché. Et il est pourtant censé être notre porte-parole !“.

 

Source : Midi Olympique