Marti : “Quand on a signé Adam, il m’a dit qu’il arrêterait l’équipe nationale…”

Adam Ashley-Cooper

 

Laurent Marti a donné son avis sur l’absence d’Adam Ashley-Cooper, rappelé par le sélectionneur australien et qui a accepté de jouer en équipe nationale fin août. « Dans un cas extrême, il se peut qu’on ne l’ait pas jusqu’à mi-octobre ou novembre […] Les choses ont changé, les règles aussi. Je n’ai jamais mis de pression à un joueur qui honore une sélection et je ne le ferai jamais. Mais en novembre 2014, quand on a signé Adam, il m’a dit qu’il arrêterait l’équipe nationale après le mondial 2015. Là, il repart… Les sélections de joueurs étrangers posent un vrai problème puisque nous ne sommes pas indemnisés. Il faut vraiment qu’en France nous nous organisions pour ne plus avoir à les payer en cas de convocation, d’autant qu’ils touchent des primes pour ces sélections. Pourquoi continuerait-on à les payer alors qu’ils ne sont pas là ? […] En mai, on a laissé repartir Sekope Kepu définitivement en Australie pour zéro centime, alors qu’il lui restait deux ans de contrat. En remerciement, ils nous ont pris Ashley-Cooper en plus… ».

 

L’Equipe