Accoceberry : “Serin et Bezy ? Il faut que l’un prenne le pas sur l’autre”

Guy Accoceberry

 

Aujourd’hui l’Equipe dresse, dans son édition du jour, un comparatif entre les 2 demis de mêlée, qui s’affronteront ce soir sur la pelouse d’Ernest Wallon et qui peuvent représenter l’avenir de l’équipe de France, Baptiste Serin, côté UBB et Sébastien Bézy côté Stade Toulousain. Guy Accoceberry, ancien demi de mêlée international, est invité à s’exprimer à ce sujet : “Ce sont de vrais 9, des filous, des techniciens aussi adroits avec leurs mains qu’avec leurs pieds. Je vois juste une petite différence qui, pour l’instant, fait pencher la balance du côté de Serin. Il me semble anticiper les coups un 10ème de seconde plus vite que Bézy. Et puis quelle audace ! A 19 ans, dès ses premiers matchs en Top 14, il tentait déjà des chisteras, mais pas pour faire joli, hein ! Juste parce que c’était le geste le plus efficace. En juin, en Argentine, il s’est imposé d’entrée comme un patron. Faut dire qu’il a bénéficié des conditions idéales, puisqu’il a joué sans pression. Tout le monde pensait que les Bleus allaient en prendre 40. Comme Baptiste et Sébastien présentent des profils similaires, il faut que l’un prenne le pas sur l’autre, car il n’y aura sûrement pas la place pour les 2 sur les prochaines feuilles de matchs des Bleus. Les staffs préfèrent généralement disposer de 2 demis de mêlée assez différents dans les 23, et ils en tiennent déjà un plus physique avec Maxime Machenaud“.