Moscato : “Etcheto ? Normalement il aurait dû rester à Bègles, il n’était pas en fin de contrat”

Moscato Rmc2

 

Au cours de son émission, le Super Moscato Show, sur RMC, l’ancien joueur du CABBG, champion de France en 1991, Vincent Moscato, est revenu sur Vincent Etcheto et la fin de son histoire avec l’UBB. Pour lui Vincent n’a « pas la grosse tête. Il est plein d’enthousiasme. Je le connais un peu, je l’ai eu comme adversaire, je l’ai déjà rencontré plusieurs fois. Vincent, c’est un bon joueur, un mec passionné par ce truc. De revenir en plus à Bayonne, ça lui file une pression supplémentaire parce que c’est le petit fils de Jean Dauger, le fils de Roger Etcheto. Il se file la pression tout seul, c’est un coléreux, il a les qualités d’un entraîneur, c’est un battant, un batailleur […] Vincent, il est frais, il a une bonne gueule. Il y en a marre, il n’y a plus entraîneurs, c’est lugubre les conférences de presse, c’est d’une tristesse… Ca, ça fait du bien au sport. Vincent est un pur produit de Bayonne, qui aime le jeu, qui aime faire le con, qui est sérieux aussi, qui a des caractéristiques humaines mais également de rigueur. Maintenant, encore une fois, un entraîneur ça se juge au nombre de titres […] Sa relation avec Laurent Marti ? Je crois qu’il y a eu une histoire extra-rugby, personnelle, parce que ça s’est réglé très rapidement, ce n’était pas prévu. Normalement il aurait dû rester à Bègles, il n’était pas en fin de contrat. L’engouement de Bègles, son jeu, c’était un peu la patte de Vincent Etcheto. Il s’y sentait bien et était frustré de partir. Bayonne aussi, ça lui tient à cœur, tôt ou tard il serait revenu à Bayonne. C’est quand même un mec très marqué par sa région ».