Poirot : “A chaque fois qu’on faisait une bêtise, on le payait cash”

Jefferson Poirot

 

Dans les colonnes du journal Sud-Ouest, notre pilier gauche Jefferson Poirot, revient sur le match contre Clermont, le week-end dernier et la grosse défaite subie par l’UBB : « Elle nous a fait mal à la tête tout le week-end qui a suivi. Mais le plus dur, c’était le score (40-16). Car sur le terrain, on ne se sentait pas surclassé. Il y avait surtout une équipe qui se nourrissait très bien de nos erreurs. A chaque fois qu’on faisait une bêtise, on le payait cash. Se nourrir des erreurs des autres, c’est un peu notre jeu depuis plusieurs années. On se nourrit des ballons perdus, des contre-attaques, de turn-over. Mais Clermont, c’est chirurgical. Impressionnant. Nous, on a surtout besoin de se concentrer pour ne plus commettre ces petites erreurs plutôt que de se concentrer sur l’adversaire ou attendre les erreurs des autres pour pouvoir faire le jeu ».