Serin : “Je débriefe avec mon grand-père après les matches ainsi qu’avec mon père”

Baptiste Serin

 

Dans le dossier que lui a consacré le Midi Olympique, Baptiste Serin revient sur sa relation avec son grand-père maternel, ancien joueur de rugby : « Je n’ai pas connu mon grand-père paternel, et c’est très dommage parce que vu l’amour que porte mon grand-père maternel au rugby, et pour avoir écouté mon père, je sais que mon autre grand-père, ancien joueur était très attaché à ce sport. J’aurais aimé qu’à travers moi il revive sa passion et qu’il m’aide dans mon parcours comme le fait mon grand-père Marc de Bortoli qui m’a toujours suivi. Il m’a appris le jeu au pied. Il me faisait buter du gauche depuis l’âge de 5 ans. Il insistait sur l’importance de pouvoir utilise les 2 pieds. Si aujourd’hui je possède cette arme, c’est grâce à lui. Il n’a pas connu le rugby actuel, il m’apporte sa vision. Je débriefe avec lui après les matches ainsi qu’avec mon père. J’échange avec eux. Ils ne me laissent rien passer. C’est positif pour moi ».