Ashley-Cooper : “Mon oncle ? C’est lui qui m’a donné envie de devenir pro”

Adam Ashley-Cooper

 

Deux personnes ont joué un rôle clé dans la carrière d’Adam Ashley-Cooper, sans elles il n’aurait peut-être pas connu ses 116 sélections sous le maillot des Wallabies. La première est sa mère. Pour l’Equipe Magazine, Adam raconte : “Je jouais au rugby à XIII depuis l’âge de 5 ans. Je vivais dans la région de Central Coast, à une heure et demi au nord de Sydney, où le XIII est très populaire. Là-bas, à moins d’être intégré à une école privée dans laquelle on pratique le rugby à quinze, on va plutôt au XIII. Mais quand j’ai eu 14 ans, mon équipe a périclité et tous les copains se sont dispersés. Je m’étais mis en tête de jouer au tennis, mais ma maman, mère célibataire, ne voyait pas ça d’un bon œil. Elle se disait que les cours particuliers et les déplacements en compétition coûtaient trop cher. Elle m’a encouragé à aller au rugby à quinze dans le club le plus proche“.

 

L’autre personne qui a joué un rôle dans la carrière d’Adam, c’est son oncle, Graeme Bond, joueur professionnel aux Brumbies et international australien. Adam nous explique qu'”il a été mon mentor et n’a cessé de m’apporter son expérience et ses conseils. C’est lui qui m’a donné envie de devenir pro. Il était le héros de la famille. Les jours où il jouait, toute la famille se rassemblait. On était tous nerveux, on vibrait à l’unisson. A 17 ans, je me souviens de l’avoir vu en direct, il avait fait une énorme prestation. J’ai serré le poing et je me suis dit : ‘Je veux être comme lui, devenir un Wallaby !’ Et j’ai commencé à m’entraîner comme un forcené“.