Ben Chalmers vote Bordeaux

Ben Chalmers

 

L’UBB compte dans ses rangs un second Chalmers. Ben, de son prénom. Ce demi d’ouverture évoluant avec les Espoirs, né le 14 décembre 1995 en Écosse, s’est engagé pour trois saisons avec notre club. Notre joueur a répondu à quelques questions de la presse locale, que nous vous rapportons.

 

Il explique déjà son arrivée à Bordeaux. “Je n’ai pas trouvé d’accord que ce soit avec Édimbourg ou Glasgow. Je me suis ensuite rapproché d’un agent après un match de la Nouvelle-Zélande et j’ai signé pour Bordeaux. J’ai toujours voulu jouer au rugby en tant que professionnel, ce n’était donc pas la décision la plus difficile à prendre de ma vie […] Je pense que je suis le seul gars du Royaume-Uni au club, à part Joe Worsley qui est l’entraineur de la défense. Joe m’a beaucoup aidé en parlant avec moi, sur ma manière de vivre ici, ce genre de choses. Il y a beaucoup d’anglophones, ce qui est bien pour moi, bien que les français soient vraiment sympas”.

 

Comme nous vous le disions en préambule, il évolue actuellement avec les Espoirs. “Je joue avec les Espoirs, qui est une équipe de moins de 23 ans […] Nous avons un bon nombre de joueurs qui évoluent aussi avec l’équipe Une, comme Baptiste Serin qui est international français des moins de 20 ans”.

 

Et pour finir, le challenge européen, puisque c’est l’actualité ; “Je connais l’équipe qui joue vendredi parce que je me suis entrainé contre eux toute la semaine, mais il est difficile de dire combien elle est forte parce que les français font toujours tourner leur équipe, comme la saison est longue. Je dirai juste qu’il manque quelques joueurs […] Leur pack est énorme, ils ont vraiment de grands joueurs, mais l’homme à surveiller est Metuisela Talebula, l’ailier fidjien. Attention aussi à Matthew Clarkin qui est le capitaine du club. Il est un bon leader et un bon joueur”. Un pronostic pour vendredi ? Un “Bordeaux” franc.