Ntamack : “On attend vraiment d’être au bord du précipice pour donner un coup de cravache”

Emile Ntamack

 

Émile Ntamack a tenté d’expliquer pourquoi l’UBB est retombée dans ses travers à Bayonne. “Il y a eu un relâchement. Ce n’est pas faire injure aux Bayonnais qui méritent leur victoire. Mais on avait les moyens de s’imposer là-bas. On a vu par séquences qu’on pouvait mettre des choses en place, qu’on pouvait réagir… Mais on ne fait que réagir. On attend vraiment d’être au bord du précipice pour donner un coup de cravache. Ce point de bonus défensif ne nous fait pas plaisir, il nous frustre d’autant plus qu’en accélérant un peu, on sait qu’on peut faire mieux que ça […] Ça a manqué de constance, d’ambition parfois, de pouvoir s’élever, de croire en nos chances. On n’a pas encore passé ce cap mental, de se faire mal pour aller disputer la couronne, de repousser les limites. On est encore trop tendres”.

Sud Ouest