Kitshoff : “Pour être honnête, j’ai toujours préféré le mode de vie du Cap”

Steven Kitshoff

 

A quelques semaines de son départ pour l’Afrique du Sud, Steven Kitshoff est revenu sur cette expérience française : « J’ai connu mon explosion en France depuis ma signature à l’Union Bordeaux-Bègles. J’ai eu la chance de rejoindre une grande équipe, bien soutenue (par les supporters). Ça a été génial de vivre à Bordeaux, la capitale du monde viticole, mais pour être honnête, je préfère toujours le mode de vie du Cap. Je ne me suis pas habitué aux magasins fermés pendant l’heure du déjeuner, et le dîner est servi assez tard. En termes d’apprentissage de la langue, le français a été difficile et j’essaye toujours de comprendre un peu leur jargon. Mais on trouve toujours le moyen de communiquer et de faire passer un message… Je suis très heureux d’être venu jouer en France, et je n’ai aucun regret là-dessus. J’ai passé cinq ans à jouer en Super Rugby pour les Stormers et je voulais sortir de ma zone de confort et découvrir une culture du rugby différente. Je pense avoir atteint cet objectif et j’ai grandi à la fois en tant que joueur et en tant qu’homme dans un pays étranger au mien. Venir en France vous fait vous développer en tant qu’individu car vous êtes loin de votre famille et de vos amis. J’ai eu la chance d’avoir ma fiancée avec moi et heureusement sinon j’aurais eu du mal à me débrouiller. C’est bon pour les jeunes d’aller chercher de l’expérience à l’étranger et retourner ensuite en Super Rugby. Mon objectif a toujours été de jouer au plus haut niveau international ».

 

Sport 24, traduction faite par nos soins