Brunel : “Des grands noms, on en a contacté. Certains ont été proches. On a beaucoup tenté”

 

Dans les colonnes de Sud-Ouest, Jacques Brunel est revenu sur le recrutement de l’UBB pour la saison prochaine : “Ce qui m’inquiète, ce n’est pas tellement l’absence de grands noms. L’important, c’est d’avoir des profils qui correspondent à nos besoins. Des grands noms, on en a contacté. Certains ont été proches. On a beaucoup tenté. On ne pouvait pas faire plus“. Besoins qui pourraient d’ailleurs évoluer avec la convocation de nombreux joueurs pour le prochain stage de l’équipe de France. Même si elle réjouie l’entraîneur, elle va d’ailleurs peut-être forcer le club à recruter un peu plus : “J’en suis ravi. C’est toujours positif d’avoir des joueurs en équipe de France. Cela crée une émulation pour les autres. Ce qui me gêne, c’est la manière, le calendrier. On ne connaît pas la liste élite. Si l’on me prend mes deux numéros 8 par exemple, je vais être dans l’embarras. On peut les perdre pour huit matches la saison prochaine, un tiers du championnat. Comment fait-on au mois de mai pour trouver un troisième ligne de ce niveau ? On va être obligé de chercher un 3e ligne. Il nous faut aussi un ailier et un ailier/arrière“.