Serin : “Heini, c’est quelqu’un qui m’a appris à voir le bon côté du rugby”

 

Interrogé sur la question par le Midi Olympique, Baptiste Serin, est revenu sur l’apport de Dimitri Yachvili, en ce qui concerne le tir au but, mais aussi d’Heini Adams : “Il m’aide dans mon rôle de buteur, essentiellement. Après, il peut aussi m’apporter sa vision des choses en tant qu’ancien demi de mêlée, lorsqu’il regarde certains de mes matchs. Mais je suis aussi en contact avec Heini Adams, quelqu’un sur qui je m’appuie énormément. D’abord parce qu’il est toujours au club à Bordeaux, mais aussi parce que je l’ai toujours davantage considéré comme mon mentor ou mon père spirituel que comme un concurrent. Heini, c’est quelqu’un qui m’a appris à voir le bon côté du rugby. J’espère d’ailleurs le croiser cet été, comme il fait partie de la tournée des Barbarians français“.