Marti : “Il faut changer d’état d’esprit, il faut durcir ce club”

 

L’Union Bordeaux-Bègles, avec des départs de joueurs historiques et l’arrivée de nombreux jeunes, entre dans un nouveau cycle. C’est ce qu’a expliqué Laurent Marti dans les colonnes de Sud Ouest. « Il y a eu un gros cycle de dix ans. On est partis de pas grand-chose et cette saison, on peut dire qu’on s’est cognés, on a senti qu’on arrivait au bout d’un système. Il faut changer d’état d’esprit, il faut durcir ce club. Il s’est construit sur une super histoire, très famille, très fête… Mais les équipes qui réussissent au plus haut niveau ajoutent quelque chose à ça. Il faut durcir les entraînements, l’état d’esprit, le jeu… […] On démarre un deuxième cycle, avec à peu près les mêmes armes. Ce club est structuré, solide : dans les bureaux, les gens sont à leur place, le staff est élargi, on a un terrain synthétique, il y a la construction du centre de formation, un fichier de 500 partenaires… Mais il faut changer la stratégie ».

 

L’intégralité de l’interview sur => Sud Ouest