Laurent Marti : “Qu’on arrête aussi d’opposer le monde pro au monde amateur”

 

C’est l’affaire dont tout le monde parle actuellement. Interrogé par l’Equipe, Laurent Marti, le président de l’UBB, est revenu sur l’affaire Laporte/Altrad et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il ne mâche pas ses mots : « Il y en a ras-le-bol que l’on essaie de faire croire que cette affaire est téléguidée par la Ligue, que c’est la faute de la LNR […] Qu’on arrête aussi d’opposer le monde pro au monde amateur […] Pour mémoire, je rappelle que l’investissement annuel de la Ligue envers l’équipe de France, se chiffre à 8 à 10 millions, que les internationaux sont payés à 90% par les clubs, que la LNR a offert plus de 1800 téléviseurs et qu’il y aura d’autres efforts […] Il est inacceptable de faire croire qu’il y a toujours eu des magouilles dans le rugby, et que sous prétexte qu’il y aurait eu des magouilles, de l’interventionnisme  auparavant, on peut accepter qu’il y en ait maintenant […] Il est grand temps que certains comprennent qu’en sport, on ne peut pas tout acheter, et que le rugby n’est pas à vendre ».