Clément Maynadier : “Ça me sort de ma bulle rugby. Ça me fait voir d’autres gens”

 

En plus de son activité de rugbyman professionnel, notre talonneur international, Clément Maynadier, travaille pour Aircraft Engines dans le groupe Safran. Interrogé sur ce second métier qu’il exerce deux après-midis par semaine, il déclare : « Je suis au support technique, sur le M88. Je suis au retour d’expérience sur des pièces. Je développe des logiciels qui permettent de faire des retours d’expérience sur le moteur quand il revient sur base à différents niveaux de maintenance […] A l’heure actuelle, au rugby, bien que l’on travaille beaucoup, on a quand même des plages de récupération. Souvent on finit les entraînements vers 15h, 15h30. Je vais travailler après. Je ne fais que deux après-midi dans la semaine, soit 20%. Je ne peux pas plus. Je suis déjà très heureux d’avoir trouvé un groupe, Safran, et mon entreprise, Aircraft Engines, qui ait pu me faire un 20% et d’avoir des coaches qui comprennent que j’ai besoin de ça pour être performant. En général, je fais ça le lundi parce que c’est encore pas mal de la récup’ et le vendredi parce que ça m’évite de penser au match l’après-midi. C’est surtout là où j’ai le plus de temps pour y aller et rentrer tôt chez moi ».

 

Pour lui, cette double activité est un réel besoin : « Ce que ça m’apporte, c’est surtout un bien être à côté. Ça m’évite de penser trop au rugby. Ça me sort de ma bulle rugby. Ça me fait voir d’autres gens. On vit de notre passion. On adore ça. Mais des fois on vit aussi un peu en autarcie parce qu’on est à contre-courant des gens. Nos vacances, sont plus ou moins imposées, du coup on part souvent avec des rugbymans. On vit tous ensemble. C’est vraiment une seconde famille. Donc de ce côté-là, le travail me fait sortir de cette bulle rugby et me permet de parler d’autre chose. C’était un besoin ».

 

Source : BeIN Sports

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.