Laurent Ferrères : « Pour l’UBB, c’est clair qu’il va manquer »